Nouvelles

Philippines : Duterte, Trump et al. jugés coupables devant le tribunal international des peuples

Le droit de grève est un droit fondamental

Solidarité avec les avocats turcs

Réarrestation de la famille serbe : un nouveau traumatisme inutile pour les enfants

Famille en centre fermé : Qui abuse des procédures?

Victoire contre le service communautaire

La criminalisation de la protestation dans le Rif viole les droits humains

Moria. Chroniques des limbes de l’Europe

Condamnation de la France pour un tir mortel lors d’une course poursuite

Victoire contre les fonds vautours!

Une enfant est morte

Manifestation contre le racisme 24/03

Volvo : Bientôt des licenciements à la chaîne ?

Arrestations de sans-papiers : nous ne nous laisserons pas instrumentaliser !

Action pour le droit à l'aide juridique devant la Cour

11 décembre : Action Stop The Killings

Protéger ou sévir - colloque Ligue des Droits de l'Homme

Recours contre la loi "déportation"

Rébellion à bord d’un avion contre une expulsion : #JeNeLaBouclePas

BIG BROTHER AWARDS "Big Brother is watching us"

La Cour d’Appel de Bruxelles rejette le recours par Infrabel contre la grève

Interview avec Raf Jespers dans le Journal de la Police: ‘Introduire la communication obligatoire du procureur vers la police’

PROGRESS Lawyers Network soutient la campagne "on n'enferme pas un enfant.point"

De Morgen: ‘Screené par la police, refusé par Tomorrowland’

Carte blanche dans Le Vif de Marie Doutrepont et Pauline Delgrange: 'Migrants et Union européenne: une mesure indigne'

Le Conseil d’Etat annule le permis d’environnement du Sportpaleis d’Anvers en invoquant des problèmes de stationnement pour les résidents suite aux activités

Le 9 février 2017, le Parlement a voté une loi qui supprime l’interdiction d’expulser les étrangers nés en Belgique ou arrivés avant l’âge de douze ans.

Cette loi prévoit que chaque personne répondant à ces deux critères puisse être expulsée :

1 . Ne pas avoir la nationalité belge. Que la personne soit née ici ou vive ici depuis des années ne change rien.

2 . Etre soupçonné (pas besoin de condamnation du juge donc) de représenter un danger pour l’ordre public. C’est un concept très large. Participer à une manifestation ou travailler au noir pourrait par exemple tomber sous cette définition.

C’est l’administration (Office des étrangers) qui prend les décisions sans que l’étranger n’ait été entendu par un juge, sans qu’il n’ait pu présenter d’arguments de défense. Aller en appel contre cette décision ne protège pas de l’expulsion même avant que le juge ne se soit prononcé.

PROGRESS Lawyers Network a introduit un recours contre cette loi du 9 février 2017, dite « loi déportation ».

Vous trouverez plus d’information dans l’article écrit par Selma Benkhelifa et paru dans la Revue Nouvelle.

Vous pouvez également signer la pétition pour la suppression de cette loi via ce site.