-- English below --

Suite à l’annonce de l’entrée en vigueur de la loi sur le permis unique le 3 janvier 2019, de nombreuses personnes nous contactent à la recherche d’informations. Voici quelques précisions.

L’annonce du 3 janvier ne concerne pas une nouvelle vague de régularisation collective, mais uniquement la transposition en droit belge de la directive 2011/98/CE du 13 décembre 2011. Cette directive européenne, que la Belgique a tardé à transposer, prévoit la possibilité d’introduire une demande unique, plutôt que deux demandes séparées, pour l’autorisation d’occupation (permis de travail) et le permis de séjour.

Avec la transposition de la directive “Permis unique”, la procédure est modifiée mais les conditions d’octroi de l’autorisation d’occupation restent globalement les mêmes. Les conditions principales sont les suivantes (il existe d’autres conditions, à voir avec votre avocat) :

1° Il faut être en séjour légal en Belgique, ou introduire la demande depuis le pays d’origine ;

2° La procédure est introduite par l’employeur qui peut prouver qu’il n’est pas possible de trouver un travailleur qui correspond à la fonction sur le marché de l’emploi en Belgique dans un délai raisonnable, même au moyen d’une formation professionnelle.

Si vous pensez entrer dans ces conditions, et si vous avez déjà un employeur prêt à introduire une demande pour vous, prenez contact avec votre avocat afin d’examiner la question.

Enfin, parce qu’une vraie campagne de régularisation collective reste nécessaire, et parce qu’aucun droit n’a jamais été obtenu sans lutte, nous vous donnons rendez-vous à la manifestation pour la justice migratoire le samedi 12 janvier 2019 à 14h à la Gare de Bruxelles-Nord.

 

--- ENGLISH ---

Following the announcement of the “Single Permit” Act on 3 January 2019, many are reaching out to us in search of information. Here are some details.

Let us firstly stress that the announcement of January 3rd unfortunately does not concern a new wave of collective regularisation. It only relates to the transposition into Belgian law of Directive 2011/98/EC of 13 December 2011. This European directive, which Belgium has been slow to transpose, provides for the possibility of submitting a single application, rather than two separate applications, for the occupation permit (work permit) and the residence permit.

With the transposition of the Single Permit Directive, the procedure is changed but the conditions for granting the occupation permit remain broadly the same. The main conditions can be summarized as follows (there are other conditions, to be discussed with your lawyer): 

1° You must currently be residing legally in Belgium, or else you must submit the application from the country of origin;

2° The procedure is initiated by the employer who can prove that it is not possible to find a worker on the Belgian labour market who corresponds to the function within a reasonable time, even by means of vocational training.

If you think you may meet these conditions, and you already have an employer who is willing to submit an application for you, contact your lawyer to discuss the matter.
Finally, because a real collective regularization campaign remains necessary, and because no right has ever been obtained without a struggle, we invite you to the demonstration for migratory justice on Saturday, January 12, 2019 at 2 p.m. at Brussels North Station.