Le 16 janvier 2015, le gouvernement Michel a pris douze mesures pour renforcer la lutte contre le radicalisme et le terrorisme. L’une d’entre elles est l’appel à l’armée pour des missions spécifiques de surveillance. Ce qui veut concrètement dire que depuis plusieures semaines maintenant, des militaires armés sont placés à différents endroits dans nos villes, devant des points dits sensibles, afin de les surveiller.

Progress Lawyers Network s’oppose fortement à cette mesure.

Nous estimons que cette mesure est inefficace, mais elle est en outre illégale. À ce sujet nous vous invitons à lire le texte « cinq raisons pour s’opposer à l’armée dans les rues » ainsi que l’article paru dans le magazine Solidaire (http://solidaire.org/articles/securite-les-mesures-fortes-serviront-elles-vraiment-proteger-la-population).

Le 29 mars prochain nous participerons à la grande parade organisée par Hart boven Hard/Tout Autre Chose à Bruxelles (plus d’info ici http://www.toutautrechose.be/?page_id=2389) . Nous serons dans le bloc ‘démocratie’ pour revendiquer une rue sans soldat. Nous voulons affirmer que sécurité ne rime pas avec armée!

Si vous avez des idées ou suggestions sur le sujet ou que vous voulez vous joindre à nous pour la parade, contactez-nous par e-mail oumnia.berrahal@progresslaw.net ou par téléphone au 02/215.26.26