Ce mécontentement trouve sa source dans le manque de moyens alloués à la Justice, principalement en matière de personnel.

Le budget de la justice belge est en effet bas comparé aux pays voisins de l’Union européenne et l’indépendance de la magistrature, prévue dans la Constitution, est ébranlée par le gouvernement actuel.

De plus, l’introduction de la TVA de 21% sur les honoraires d’avocats et de huissiers a déjà induit une augmentation des frais de justice pour le citoyen, tout comme l’augmentation des frais de greffe. L’accès effectif à la justice est rendu excessivement difficile. Et sans un réel accès à la justice, la démocratie reste lettre morte.

La magistrature appelle les avocats à s’associer à ses actions. PROGRESS Lawyers Network répond favorablement à cette invitation et invite les autres avocats à faire de même. 

En savoir plus?
Article de Jan Buelens dans l’Echo: 
http://www.lecho.be/agora/analyse/La_vision_de_Geens_n_est_pas_celle_des_acteurs_de_la_Justice.9770674-2338.art?ckc=1&ts=1464267369

Article de Jean-Marie Dermagne dans Le Vif:
http://www.levif.be/actualite/belgique/monsieur-le-ministre-de-la-justice-vous-etes-formidable/article-opinion-506595.html